Déroulement d’un traitement implantaire

Cette rubrique décrit le déroulement d’un traitement implantaire.

 

Première visite : la consultation implantaire.

 

Cette consultation permet de cerner les désiderata du patient et de vérifier s’il ne présente aucune contre-indication à la chirurgie implantaire. Un examen endobuccal est mené afin de détecter d’éventuels problèmes (parafonctions, degré d’hygiène, maladie parodontale en évolution…) Des empreintes sont faites afin de réaliser un guide chirurgical : des marqueurs radio-opaques y sont insérés de manière à localiser facilement sur le scanner l’emplacement des implants. Le guide est ensuite confié au patient afin qu’il le porte lors du scanner.

 

Seconde visite : Discussion du plan de traitement.

 

L’étude du scanner, couplée avec un programme informatique permet de procéder à une simulation implantaire. Compte tenu des souhaits du patient et des conditions anatomiques (qualité et quantité d’os résiduel) une proposition de traitement est présentée au patient.

 

Troisième visite : La pose des implants.

 

Quelques jours précédant l’intervention, une prémédication est prescrite au patient. Il s’agit essentiellement d’un antibiotique, d’un anti-inflammatoire et de bains de bouche. La salle de chirurgie est préparée au dernier instant, l’air ambiant est décontaminé à l’aide d’un système de propulsion de produit désinfectant. Nous effectuons tout d’abord une anesthésie locale, identique à celle d’une carie, puis nous procédons à la mise en place des implants. Le temps de l’intervention dépend essentiellement du nombre d’implants à placer et d’éventuelles chirurgies de correction du tissu osseux ou de greffes gingivales. Au terme de l’intervention des points de sutures sont réalisés. Le patient peut alors se détendre dans la salle de repos, où des médicaments antalgiques et des rafraîchissements lui seront proposés.

 

Phase prothétique:

 

Quelques semaines plus tard (6 à 8 semaines), nous procédons à des empreintes de manière à réaliser la prothèse supra-implantaire. Au terme de trois séances d’essayage, la prothèse sera mise en place.

Dans certains cas favorables, la prothèse pourra être installée immédiatement après la pose des implants ou deux jours plus tard. Cette technique est appelée la mise en charge immédiate des implants.